Olyrix

Sous la baguette aussi charismatique que sympathique de leur nouveau Directeur Michael Schønwandt (également chef principal de l'Opéra Orchestre national Montpellier Occitanie depuis 2015), l'Orchestre Français des Jeunes déploie un investissement constant et professionnel. Les nappes de son très envoûtantes soutiennent et introduisent des solos assurés (y compris le piccolo très exposé). Les instrumentistes très unis et solidaires suivent la clarté fougueuse du chef dans de grandes rampes de lancements orchestrales, entre glissandi et grondements représentant de manière esthétique et symbolique les voyages qui composent le thème de ce programme.

BACHTRACK - 3 septembre 2019

C'est certainement là sa principale force : l'OFJ est parvenu en quelques semaines à façonner un son qui lui est propre et à transcender la partition dans un effort commun. 

Le Monde

"Plénitude sonore et polyphonique du deuxième mouvement, « Scherzo » d’un seul tenant dans le sfumato des pizzicati de cordes, l’exultation des tuttis dans le brillant « Allegro con fuoco » final donnera la pleine mesure d’un engagement qui augure de lendemains radieux pour la musique classique." (Marie-Aude Roux, le Monde, 6/09/18)

Culture Box

Un ensemble assez enthousiasmant et qui se renouvelle d'année en année: tel m'est apparu l'Orchestre français des Jeunes l'autre jour à Lille à la fin d'une semaine épuisante pour ces musiciens déjà confirmés. Programme exigeant (Bartok, Tchaïkovsky) pour une formation atypique, précédé d'un autre programme qu'elle avait joué l'avant-veille (dont "La mer" de Debussy, centenaire oblige) L'occasion de (re) faire le point avec eux

Anaclase

"La soirée lilloise recueille les fruits du travail et de l’engagement d’instrumentistes dont les moyens et la musicalité en disent long sur le niveau de l’enseignement dispensé dans nos conservatoires." (Alain Cochard, Concertclassic.com, 10/09/18)

Bachtrack - 16 décembre 2018

Il n’y aura pas de bis malgré l’insistance du public. On s’en consolera aisément : d’après ce qu’on a entendu ce soir, la relève de la scène symphonique française est assurée. (Tristan Labouret, Bachtrack, 16/12/18)

Concertclassic.com - 7 septembre 2017

En soliste, Alexandra Soumm se montre à la hauteur de l’enjeu par la justesse du style, le ton acéré et la virtuosité qu’elle sait instiller à chaque instant, en particulier au moment du Capriccio final enlevé avec allégresse. Traités comme des solistes, les membres de l’OFJ répondent à cette lecture incisive par une vitalité et une différenciation des plans sonores où cuivres et bois se distinguent.

Le Dauphiné Libéré

L'Union

L'Ofj, composé d'une centaine d'étudiants sélectionnêsdans les conservatoires de France, n'a rien à envier aux formations professionnelles qui accueilleront cette fine fleur formée au plus haut niveau.